Une nation bilingue

Au Cameroun, on parle le français et l’anglais. Le pays reconnaît ces deux langues comme langues officielles. Notons par ailleurs qu’à l’époque de la colonisation, les allemands avaient également assis leur domination sur une partie du territoire camerounais. Mais, aujourd’hui, la langue allemande est presque inexistante sur le territoire, bien qu’elle n’aie pas entièrement disparu. Après tout, il serait difficile d’être certain de la disparition complète d’une langue, alors que le Cameroun compte plus de 200 langues et dialectes parlés.

Le bilinguisme au Cameroun est le fait de la défaite de l’Allemagne pendant la Première Guerre Mondiale. Le Kamerun tel qu’il était connu à l’époque était un protectorat allemand. Lors de la Première Grande Guerre, l’Allemagne perd le conflit et le territoire est cédé aux deux vainqueurs que sont la France et la Grande-Bretagne. On comprend donc sans peine que le pays ait hérité de deux langues officielles.

Le français est la langue parlée dans le Cameroun français. Un territoire appartenant aux Colonies Françaises d’Afrique. Mais, le Cameroun français prend son indépendance en 1960. Le Cameroun anglais est placé sous tutelle de la Grande-Bretagne et il ne prend son indépendance qu’en 1961. Il faudra attendre la réunification pour que les deux territoires se réunissent. Mais, il n’est pas question d’effacer le patrimoine particulier de l’une ou l’autre des régions.

Pour préserver l’identité de chaque territoire, les camerounais mettent en place des règles bien définies qui donnent le droit à tout camerounais de parler l’une ou l’autre des langues dans les services publics. Les deux langues sont reconnues comme langues officielles du pays. Les deux anciennes capitales que sont Douala et Yaoundé doivent refléter la dimension bilingue du pays. Les traités internationaux doivent être dans les deux langues et font foi dans les deux langues.

Reply